Category: News fr

Projet PONTI: première phase de l’accompagnement à la création d’entreprise

Dans le cadre du projet “PONTI : Inclusion sociale et économique, jeunes et femmes, innovation et diaspora”, du 28 janvier au 12 février, la première mission de Coopermondo en 2019 s’est tenue au Sénégal, dans les régions de Dakar et Thiès pour démarrer le processus d’évaluation des projets commerciaux qui vont bénéficier de l’accompagnement au démarrage. Le troisième appel à projets était ouvert aux jeunes de moins de 30 ans et aux migrants de retour des régions de Dakar et de Thiès.
Grâce à la coordination conjointe entre ARCS, CIPSI, AMS et NPJW, le Coordinateur de projet de l’ONG Coopermondo Alessio Vici, a rencontré 21 promoteurs d’affaires, grâce à des rencontres individuelles visant à comprendre les besoins pour affronter les défis entrepreneuriaux à travers l’engagement conjoint des 5 bureaux d’information distribués sur le territoire et l’action spécifique des partenaires qui accompagneront les promoteurs dans leur démarche pour saisir les opportunités existantes sur le territoire.
La mission a ensuite été affichée sur Kaffrine où, avec la contribution de la CIM, des sessions de formation ont été organisées en utilisant la méthodologie Start.coop promue par l’OIT (Organisation Internationale du Travail) pour accompagner les participants dans la structuration et la création de leurs Business Plans.  Par la suite, des séances de consultation et de réflexion ont été organisées sur les stratégies collectives et territoriales de commercialisation des GIE (Groupement d’intérêt économique) engagés dans la transformation et la distribution des produits céréaliers.
Le processus entamé à travers le projet PONTI et le travail conjoint de ses différents partenaires au cours des prochains mois nous amènera à nous engager à finaliser et à capitaliser les résultats pour contribuer à assurer de meilleures conditions de vie aux communautés les plus vulnérables, ouvrant – dans des contextes avec un taux de migration élevé – de nouvelles opportunités pour ceux qui veulent investir et investir par la formation et l’assistance technique et faciliter l’accès au crédit.

Formation d’entreprenariat cooperatif à Tambacounda

Le Sénégal est l’un des pays d’où partent un grand nombre de migrants qui débarquent en Italie (environ 8% du total). Le projet PONTI, cofinancé par le ministère de l’Intérieur, a pour objectif de donner aux jeunes Sénégalais des informations correctes et transparentes sur les dynamiques de la migration et de fournir un soutien à ceux qui souhaitent démarrer l’entrepreneuriat dans leur propre pays.
Pour cette raison, Coopermondo, à travers l’action directe de Don Bosco 2000, associée à la Confcooperative Sicilia, a réalisé la première activité sur terrain, à Tambacounda. Après avoir planifié le voyage, dans les premières semaines d’Octobre, une grande équipe de cinq formateurs (Agostino Sella, Roberta La Cara, Francesco Lotta, Domenica Sapienza et Debora Granata) et deux médiateurs culturels (anciens bénéficiaires SPRAR formés à la médiation culturelle et maintenant collaborateurs actifs avec l’association) est allée au Sénégal.
La première phase a consisté en la identification et la sélection des étudiants, grâce à la contribution des médiateurs culturels. Trente-deux jeunes de Tambacounda et des villages environnants ont été sélectionnés, dont un tiers de femmes. L’âge moyen des garçons était de 21 ans et ils étaient tous scolarisés.
La formation a couvert les macro-domaines suivants:

  • La Coopération / Planification 
  • Le Travail de groupe et le réseau territorial
  • La Loi Ohada
  • Gestion d’entreprise et plan d’affaires
  • Communication 
  • Égalité des chances

Les leçons frontales et les exercices/entrainements de groupe s’alternaient aux dynamiques psychologique-expérimentale des groupes, dans le but de réfléchir et d’élaborer des propositions de projets individuelles. Chaque proposition a été étudiée et approfondie à travers les outils techniques de la planification, dans le but de démarrer une start-up d’entreprise, prévue pour janvier prochain.
«Nous sommes très satisfaits de cette première mission: les résultats obtenus et le niveau d’acquisition du contenu proposé étaient excellents et la qualité de la participation des étudiants était excellente. Nous avons respecté le chronogramme que nous nous étions fixés et les jeunes on démontré vouloir continuer la formation en janvier également”, a commenté Roberta La Cara, de Don Bosco 2000.
De plus, une phase d’exploration a permis de lancer une analyse contextuelle et des besoins locaux. Ceux-là ont été significatifs et l’opinion du réseau formel et informel de la région a été entendue.
La fin du cours a fourni un temps de partage et de convivialité et un temps de restitution sur les attentes et les perspectives d’avenir. En attendant le deuxième cycle de formation qui aura lieu en décembre, nous travaillons à distance sur le déploiement d’une fiche de projet, préparatoire pour la prochaine phase de recherche et de collecte de fonds pour la réalisation des activités entrepreneuriales.

Solidarité avec les coopératives colombiennes: catastrophe à Mocoa

Piogge violente hanno colpito la zona di Mocoa, nel dipartimento di Putomayo (sud-ovest della Colombia), provocando valanghe e allagamenti, nella notte tra il 1 e 2 aprile. Le vittime sono 311, di cui 100 bambini. Le autorità locali hanno consegnato 237 corpi alle famiglie, il che significa che ci sono ancora 75 corpi dispersi.
Il dipartimento di Putumayo confina con il Cauca, dove Coopermondo porta avanti il progetto AGRICOOP Colombia e AGRICOOP Mujer e Mocoa dista poco più di 250 km da Popayàn, città principale del Cauca. Coopermondo esprime cordoglio e solidarietà al suo partner locale la Confederación de Cooperativas de Colombia – Confecoop, che ha chiamato all’azione tutto il movimento cooperativo colombiano e internazionale: Coopermondo sente il dramma molto vicino e si impegna ad essere in prima linea per offrire la propria cooperazione.
Sulla base del sesto principio cooperativo – cooperazione tra cooperative – Confecoop Colombia promuove una raccolta fondi da destinare al recupero delle cooperative domiciliate a Mocoa. Si vuole così contribuire alla normalizzazione dell’operatività delle stesse che garantiranno servizi e attenzioni alle migliaia di associati e alle loro famiglie. La raccolta di risorse economiche ha il fine di garantire la stabilità e la permanenza delle cooperative della regione che associano oltre 14.000 persone: una volta superato il momento di emergenza dovuto alla valanga, si valuterà  la situazione delle cooperative e, in base alle risorse ricevute, si stabiliranno i progetti e le azioni di impatto da eseguire.

Chi avesse la possibilità può fare una donazione a Coopermondo con un bonifico:
IBAN: IT26A0832703235 000000002903   presso BCC di Roma
Causale: “Solidarietà con le cooperative di Mocoa, Colombia
oppure ONLINE utilizzando PayPal




Sarà nostra cura tenere informati i donatori circa l’utilizzo dei fondi raccolti da parte di Confecoop.

Togo, promouvoir l’entrepreneuriat coopératif: accord signé entre Coopermondo et le gouvernement local

Il a été signé à Lomé, au Togo, un accord de partenariat entre le Ministère du développement local à la base, de l’artisanat, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes et Coopermondo. L’accord a été signé par le ministre togolais Victoire Tomégah-Dogbé et, pour Coopermondo, le directeur général de Federcasse Sergio Gatti. Egalement présents lors de la signature le directeur général de FAIEJ, le fonds interministériel pour les initiatives entrepreneuriales des jeunes au Togo.
L’accord prévoit le lancement d’un programme de collaboration pour promouvoir l’entrepreneuriat coopérative des jeunes au Togo, en valorisant le développement socio-économique durable dans le pays africain. Le programme prend la forme des formationes et de transfert de savoir-faire dans les prochaines deux ans avec les objectifs suivants: la formation des fonctionnaires du ministère, afin de soutenir les entreprises coopératives; le transfert des connaissances dans le cadre du risque d’une entreprise coopérative et le concept de l’entreprise durable; le transfert des connaissances sur le sujet des systèmes de garantie; soutien technique à la création de nouvelles coopératives.
Le programme de partenariat fait partie d’un projet plus vaste “Projet Togo” qui implique certaines banques de crédit coopératif et Coopermondo depuis 2012. Le but du projet est de contribuer au développement rural et à l’autosuffisance alimentaire du pays africain, soit par l’amélioration des conditions de l’offre et de la demande de crédit dans les zones rurales, soit par un échange d’expériences et d’expertise dans la création de systèmes et de stratégies visant à accroître la productivité et la modernisation agricole.
Avec les ressources mises à disposition entre 2012 et 2014 par les BCC participants au projet Togo, les banques rurales ont accordé le crédit commercial à court terme pour les petites activités productives, mais, plus important encore, ils ont expérimenté avec 50 coopératives et petites fermes pour des crédits à moyen et à long terme. De cette manière, ils ont contribué à l’effort global qui est fait au Togo pour assurer la sécurité et l’autosuffisance alimentaire. Le financement a eu un impact direct positif en termes d’emplois et de revenus sur la vie d’environ 6.000 personnes, y compris les membres des coopératives, leurs familles et les personnes qui travaillent avec eux. En plus des ressources financières, les banques mutuelles impliquées et Coopermondo ont également apporté un soutien en termes d’assistance technique et de formation aux coopératives de crédit et les mêmes coopératives de production. Enfin, à partir de 2012 à ce jour, avec l’appui des techniciens agricoles de Coopermondo, ont été créés et formalisées 146 nouvelles coopératives agricoles.
La signature du partenariat a eu lieu à l’occasion de la mission de l’équipe du projet du 23 Octobre au 2 Novembre une délégation de Federcasse et Coopermondo dans le pays africain. Une mission, pour la première fois, ouvert a une importante délégation de jeunes membres des banques de crédit Coopératif qui ont eu une chance d’apprendre à connaître les défis de la coopération au développement et d’établir des relations de connaissance, échange et comparaison avec le réseau des jeunes coopérateurs togolais.
Roma, 26 ottobre

Solidarietà cooperativa, terremoto nel centro Italia: come dare una mano!

La notte di mercoledì 24 agosto l’Italia del centro ha tremato causando quasi 250 vittime e distruggendo intere città nel centro Italia. Coopermondo si unisce all’intera Confcooperative nell’esprimere la propria solidarietà e vicinanza a tutte le popolazioni, alle cooperatrici e ai cooperatori dei comuni colpiti dal terribile  terremoto che ha recato morte, distruzione e terrore nelle regioni Lazio, Umbria e Marche.
La Confcooperative ha deciso di attivare un conto corrente dedicato per aiutare le cooperative associate che hanno subito danni e le famiglie dei cooperatori coinvolti.
Di seguito la causale e le coordinate del conto corrente bancario dedicato che abbiamo aperto per poter contribuire alle emergenze e alle ricostruzioni:
Banca: BCC ROMA  Causale: “Popolazioni colpite dal Terremoto del Centro Italia del 24 agosto 2016”
IBAN: IT 62 T 08327 03221000000004711     Swing Code: ROMAITRR

Le notizie che giungono dalle realtà cooperative associate nelle zone colpite non sono delle più confortanti. Da una prima ricognizione, ancora molto difficile da fare, emerge un quadro drammatico e di grande preoccupazione per le tante persone coinvolte e per gli ancora molti dispersi. La zona che risulta maggiormente colpita, anche dal punto di vista della popolazione, è la provincia di Rieti.
In particolare per quanto riguarda la zona maggiormente colpita della provincia di Rieti, d’intesa con il Presidente della cooperativa Velinia, Aurelio Saulli, è stato aperto un centro di raccolta di beni di prima necessità.

Possiamo, quindi, far riferimento alla cooperativa Velinia per far arrivare aiuti materiali e sarà poi la cooperativa, coordinandosi con la protezione civile e di concerto con i sindaci, a smistare i prodotti in base alle esigenze, cercando di coprire anche le frazioni meno raggiunte dai soccorsi.
Di seguito si riportano i riferimenti della cooperativa Velinia:
COOPERATIVA VELINIA
Via della cooperazione 2 – Borgovelino (RI)
Tel: 0746 578329 Fax: 0746 580335 e-mail: info@coopvelinia.com
Pres. Saulli Aurelio +39 393 5447848
I generi che possono essere stoccati e di cui si avverte maggiore necessità sono:
  • Prodotti alimentari (TUTTI A LUNGA CONSERVAZIONE): pasta, alimenti in scatola, latte a lunga conservazione, biscotti, farina, acqua, piatti, posate e bicchieri di plastica e tovaglioli.
  • Per bambini: Latte in polvere, vestiti, creme, salviettine, pannolini, omogenizzati, ciucci, biberon e giocattoli;
  • Prodotti per l’igiene: Saponi, dentifrici, spazzolini, asciugamani, assorbenti per donna, accappatoi, ciabatte di plastica;
  • Prodotti di biancheria: Lenzuola, coperte, sacchi a pelo;
  • Calzature: Scarpe uomo, donna e bambino

 
Abbiamo bisogno dell’aiuto di tutti. Grazie per quanto potrete fare!

Les coopératif aux Nations Unies pour les objectifs de développement durable

A New York, du 11 au 20 Juillet, se réunit le Forum politique de haut niveau sur le développement durable, le programme des Nations Unies pour le suivi et l’examen de l’Agenda 2030 pour les objectifs de développement durable (SDGs de l’acronyme Anglais). Le Forum réunit les hauts responsables politiques et les stakeholders mondiales dans le but de promouvoir le développement durable en fournissant des orientations et des recommandations politiques.
Lors d’une manifestation parallèle du Forum, l’Alliance coopérative internationale (ACI) a présenté les premiers résultats de la plate-forme www.coopsfor2030.coop créé pour engager les coopératives aux objectifs de développement durable. La campagne mondiale #coopsfor2030 unit et implique des coopératives dans le processus de mise en œuvre de les SDGs . Même Coopermondo se a engagé publiquement à “contribuer à l’éradication de la pauvreté en offrant une formation et une assistance technique cooperatives dans les pays en développement” afin de “créer au moins 10 nouvelles coopératives gérées par des femmes, des jeunes et des populations autochtones d’ici à 2020». Jusqu’à présent, sur la plate-forme près de 100 engagements ont été reçus.
Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, à l’occasion de la Journée internationale des coopératives, le 2 Juillet 2016, a publiquement reconnu l’importance de l’expérience des coopératifs pour la réalisation des objectifs de développement durable: “J’exhorte les gouvernements à créer un environnement porteur où les coopératives puissent prospérer et croître. Tirons parti de la force des coopératives pour réaliser les objectifs de développement durable et instaurer un monde de dignité où chacun ait ses chances.”
Le président de l’ACI, Monique F. Leroux, a déclaré: “Nous remercions le Secrétaire général Ban Ki- moon de son soutien. Voici venu aujourd’hui le temps de nous engager à un avenir différent de celui dont nous avons pris le cap. En garantissant que personne ne soit laissé derrière et en contribuant à l’éradication de la pauvreté, les coopératives sont des acteurs uniques car elles combinent la réussite économique avec la gouvernance démocratique tout en se souciant de la communauté. Cela fait des coopératives des entreprises durables par nature – des acteurs sociaux et économiques de premier ordre. Les coopératives génèrent plus de 2,6 billions USD de revenus annuels et créent plus de 250 millions d’emplois”.
Cet automne, du 11 au 13 Octobre 2016, aura lieu l’événement le plus important pour le développement des affaires dans la communauté coopérative, le Sommet international des coopératives au Canada, qui réunira les dirigeants, les employés, les organismes et les experts du monde entier pour une journée dialogue complet sur la résolution des problèmes mondiaux et de soutenir les objectifs de développement durable (pour en savoir plus, visitez www.summit.coop).
 

Entreprises et droits de l’homme, les conclusions du Conseil de l’UE

Le Conseil européen a publié, le 20 Juin 2016, les Conclusions sur “Entreprises et droits de l’homme” pour le cinquième anniversaire de l’adoption des Principes directeurs des Nations Unies sur les entreprises et les droits de l’homme (UNGPs), le principal cadre de référence pour la communauté internationale .
Le Conseil a réaffirmé l’engagement fort et actif de l’UE pour prévenir les abus et d’assurer la prise en charge du monde et d’assurer la mise en œuvre de UNGPs.
«Le Conseil souligne le rôle important que les entreprises devraient jouer pour aider à atteindre les objectifs de développement durable (SDGs) et la mise en œuvre de l’Agenda 2030 pour le développement durable. […] Tous les partenariats dans la réalisation de les SDGs devraient être construits dans le respect des droits de l’homme et sur la base d’un comportement responsable des entreprises”, se lit dans le document.
Coopermondo, engagé à coordonner le Groupe de travail sur le secteur privé au sein du Conseil national pour la coopération et le développement italien (CNCS), consider comme une étape importante pour renforcer le rôle et la responsabilité sociale des entreprises, en particulier ceux qui sont engagés dans la coopération internationale pour le développement.
Télécharger les conclusions du Conseil de l’UE (en anglais).